TĂ©l.:

06.34.27.06.52

E-mail

contact@eddyreflexology.com

Heures d'ouverture

Lun-Ven : 8h30-19h30

Les avancĂ©es de l’Europe et du XXe siècle
L’Europe, elle, ne s’intéressera que bien plus tard à cette discipline. En Italie, les médecins humanistes Adamus et A’tatis publient en 1582 un ouvrage sur la thérapie par les zones réflexes.

En 1890, en Angleterre, sir Henry Head se penche sur l’origine neurologique de ces zones.
L’Allemand Alfons Cornélius rédige en 1902 un livre sur les points de pression, tandis que le Dr Ivan Pavlov effectue des travaux de recherche sur le fonctionnement neurologique des réflexes et obtient pour sa découverte le prix Nobel de médecine en 1904.


Mais les plus grandes avancées sur la réflexologie plantaire sont le fait de chercheurs américains. Les Dr W. Fitzgerald (Zone therapy, 1917) et J. Riley (Simplified zone therapy, 1919) mettent en évidence la possibilité d’éliminer un dysfonctionnement et la douleur associée,
par de simples pressions au niveau des pieds et des mains.

Enfin, Eunice Ingham (Stories the feet can tell, 1938), kinésithérapeute collaborant avec le Dr Riley, réalise une cartographie précise des correspondances de chaque
organe sur le pied, grâce à une étude clinique sur des centaines de patients.

Dans les années 1960, Eunice Ingham forme à cette technique une Anglaise, Doreen Bayly, qui devient son émissaire en Europe. En 1978, cette dernière ouvre sa propre école en Angleterre, point de départ de cette pratique sur le continent européen.
S’y développe alors spécifiquement l’usage de la réflexologie au niveau plantaire permettant, tout particulièrement, l’approfondissement de cette technique de massage. Ce savoir se transmet encore ainsi à la génération des réflexologues d’aujourd’hui.

#50nuancesdepieds #eddyreflexology #reflexologie #50shadesoffeet

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Bien-ĂŞtre En 1 Click
%d blogueurs aiment cette page :